Kale, le chouchou des américains !

La culture de ce légume vert remonte à l’époque antique. Egyptiens, Grècs et Romains en consommaient régulièrement (source « Difty Shades of Kales de Drew Ramsey) . Il est ensuite devenu un aliment de base au cours du Moyen-Age en Angleterre et en Ecosse. Ce sont les anglais qui l’importeront au XVIIème siècle en Amérique avant qu’il ne soit oublié de nos assiettes, puis redécouvert aux Etats-Unis.

Boudé par les français, le kale est consommé en grande quantité dans la préparation du plat traditionnel néerlandais : le stamppot (mélange de pommes-de-terre et de choux) et en Toscane il est introduit dans la fameuse soupe de légumes (minestrone). On peut expliqué que les français boudent ce légume en révélant qu’il s’agit d’un chou à lapin et à vache.

D’ailleurs c’est une américaine qui a créé « Le Kale Project » et qui s’efforce depuis Avril 2011 à ramener ce légume dans le panier des maraîchers de Paris.

Repas spectacle et … entretien de pelouse !

Photo C LA La Petite Pause – pizzeria située à Peyrehorade (40) – une petite famille de lapins a élu domicile !

Leur rôle est simple : se promener en toute tranquilité et liberté sur la pelouse du restaurant et grapiller les quelques restes de pizza ou de pain offert par les clients.

Les restaurateurs ont l’âme accueillante car d’autres animaux sont également présent : perroquet, tortues assurent un spectacle auprès des clients et notamment des enfants.

Un lapin qui prend son bain !

Ce lapin donne l’impression de bien apprécier ce moment de détente !

! AVERTISSEMENT !

Cependant, des commentaires liés à la video préviennent que le lapin pourrait être plus traumatisé que détendu. En effet, dans cette position, l’animal pourrait être tétanisé et en train de se faire passer pour mort afin d’échapper à son « prédateur ».

Une ville antique a été découvert sur ​​l’île Rabbit Island !

L'île au Lapin de Myndos

L’île au Lapin de Myndos est proche de la côte, et les touristes peuvent parcourir un chemin de 50 à 70 mètres dans de l’eau peu profonde pour atteindre l’île.

Les anciens Myndos de la ville a été mis au jour dans le Tavsan (Lapin) Island, dans le quartier de Bodrum. Les fouilles, qui ont duré quatre ans, ont finalement révélé quelques artefacts et monuments importants. Notamment, le chemin du roi, les églises de l’ère chrétienne et maisons de stockage ont été révélés ; les archéologues ont également trouvé des tablettes de pierre que les Myndos ont écrit sur eux. Les fouilles ont également révélé le temple de l’empereur romain Trajan, des tombes qui remontent aux premières années du christianisme.

Les fouilles ont été menées par le professeur Mustafa Şahin du département d’archéologie de l’Université Uludağ. Actuelement protégée, les travaux d’excavation de la ville antique devrait se terminer d’ici deux ans. Qui plus est, un Archéoparc sera ouvert sur ​​l’île de lapin.

Pourquoi l’île se nomme ainsi ?

Dans le cadre d’un projet intitulé  “Rabbits and history will live”  Rabbit Island a également obtenu le retour de cinq lapins. En effet, la faune et les conditions environnementales de l’île sont adaptés pour les lapins. Il faut savoir que dans le passé, il y avait eu beaucoup de lapins et il est important d’avoir des lapins sur cette île, car ils font partie de l’environnement de l’île.

« Les lapins que nous avons apporté à l’île font partie d’un projet que nous envisageons: faire un Archéoparc. Ils vivront patrimoine et de l’histoire, car ils font partie de celui-ci »

a déclaré le professeur Mustafa Şahin, du département archéologique de l’Université d’Uludağ

Sources