Dans le langage

Prononciation

/la.pɛ̃/

Etymologie française

De lapereau par changement de suffixe pour remplacer connil, connin qui présente une ambigüité propre à des jeux de mots obscènes. Ce nom est masculin, le nom de la femelle est : lapine

Définition

Animal

Petit mammifère lagomorphe caractérisé par de grandes oreilles (Oryctolagus cuniculus). Quadrupède rongeur, qui, à l’état sauvage, vit dans un terrier qu’il a creusé lui-même. A l’état domestique, il vit dans un clapier et en tant qu’animal de compagnie dans une cage à barreaux ou en plexi. Il existe plus de cinquante races de lapins naturelles ou créées par l’homme.

Utilisations de l’animal

Animal de compagnie aujourd’hui, les primes usages était : la cuisine : nom de plats cuisinés avec la viande de lapin ; et la fourrure de lapin est aussi utilisé pour réaliser des manteaux.

Utilisation du nom

  • Hypocoristique (affectueux) : il est donné à sa/son partenaire ou à un enfant. Par exemple : « Je t’aime, mon lapin. » La variante serait « mon lapinou »
  • Familier:
    • Le nom de « lapin »est également utiliser pour parler d’un homme porté sur le sexe. On dit alors que « c’est un chaud lapin »
    • Monter en lapin : se dit d’une personne qui s’installe sur le marchepied d’une voiture
    • Rendez-vous non respecté par une personne : « poser un lapin à quelqu’un »
    • Tirer comme un lapin / se faire tirer comme un lapin : être tiré dessus sans pouvoir se défendre / tiré sur quelqu’un sans complexe et sans que l’autre personne puisse se défendre
    • Courir/détaler comme un lapin : courir vite
  • Péjoratif : ce dit de personnes qui ont beaucoup d’enfants
  • Chez les charpentiers :  surnom traditionnel par lequel on appelle les apprentis, et désigne également un outil servant à tenir l’extrémité d’un cordeau pour battre l’épure seul
  • Médical (dentiste) : dents de lapin (les 2 incisives du haut qui sont plus en avant et parfois plus longues que les autres dents)

Proverbes français

  • « Ça ne vaut pas un pet de lapin »
    Cela n’a aucune valeur
  • « C’est un chaud lapin »
    C’est un séducteur
  • « Détaler comme un lapin »
    S’enfuir
  • « En criant lapin »
    En un rien de temps. Expression québécoise.
  • « Recevoir le coup du lapin »
    Coup mortel sur les vertèbres cervicales.
  • « Poser un lapin »
    Ne pas aller au rendez-vous qu’on a donné. À l’origine cette expression signifiait le refus de rétribuer les faveurs d’une prostituée (XIXème siècle). On parle de lapin en clin d’oeil au lapin posé sur les tourniquets des jeux de foire qui paraissait facile à gagner mais qui n’était que très rarement remporté !
  • « Zafè zandoli pa zafè Kompè Lapin »
    Les affaires d’anolis ne regardent pas Compère Lapin. Proverbe martiniquais.
  • « Zafè a kabrit pa zafè a lapin »
    Chacun ses oignons. Proverbe guadeloupéen.
  • « La patte de lapin, ça porte bonheur, mais pas au lapin. »
    Louis Aragon dans La Diane Française
  • « Avoir des yeux de lapin mort d’amour »
    Etre amoureux passionnément
  • « Se reproduire comme des lapins »
    Avoir beaucoup d’enfants

En langues étrangères

Langue des signes

Anagrammes

  • alpin
  • Pinal (nom de famille)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *